PRESENTATION

L'église Saint Barthélémy fut édifiée au 14° et 15°siècle dans la bastide anglaise de Montfaucon fondée en 1292 par le roi d'Angleterre Edouard Ier.

L'église se situait près de l'ancien fort qui occupait la partie septentrionale de la colline.

Réalisée en 2 campagnes successives l'édifice de style gothique et de plan en croix latine se compose d'une nef barrée par un transept précédent un chœur rectangulaire à chevet plat. l'ensemble, couvert de voutes sur croisées d'ogives, possédait à l'origine une salle forte pourvue d'une cheminée dont les vestiges subsistent au desus du bras nord du transept.

L'église remaniée au 17° et 18° siècle abrite trois magnifiques retables baroques réalisé par l'atelier de Jean Tournier originaire de Gourdon (1647-1721). Ces œuvres, en bois polychrome et doré à la feuille sont dédiées à Dieu le Père et la crucifixion (chœur),à Saint Jacques (chapelle sud) et à la Vierge Marie (chapelle nord)

 


 

POUR EN SAVOIR PLUS

Les deux étapes de la construction:

On distingue deux grandes étapes dans la construction

Au 14° siècle la construction de l'église se fait à partir d'une chapelle dont le portail a été conservé (13°siècle).Le chœur était à l'origine éclairé par une seul grande fenêtre à lancette percée à l'Est. Une porte en tiers point assurait la liaison avec le cimetière sur le flan sud de l'édifice.

      La voûte sur croisée d'ogives qui couvre l'abside se distingue des autres coûtes de l'église par le profil de ses ogives: elles prennent appui sur des culots sculptés de visages.

 Interrompus par la guerre de cent ans les travaux ont repris dans la seconde moitié du 15° siècle et traités avec simplicité dans le style des églises fortifiées. La nef et les deux chapelles latérales forment transept. le clocher devait s'élever au dessus de la chapelle de la vierge, on y accédait par l'escalier en vis en pierre logé dans une tourelle de plan rectangulaire

La chambre des cloches dans la partie sommitale était précédée par une pièce servant de salle de garde ou de chambre forte: les vestiges d'une cheminée évoquent le dispositif mis en œuvre pour accueillir la population locale

La chapelle de la vierge au Nord fut fondée en 1482. On découvrit en 1937, à l'occasion de travaux, une petite niche placée dans le mur oriental sous un arc en accolade une statuette en pierre représentant la vierge tenant l'enfant Jésus

On remarque dans la chapelle Saint Jacques au Sud, un enfeu destiné à recevoir le tombeau d'un notable, Seigneur ou Prélat. Lors des travaux de sauvegarde réalisés par les monuments historique dans les années 50 deux statues de pierres qui ornaient au sommet le fronton de l'église et une croix était posée en haut de la colonne( cf la galerie photo). Les statues représentent un moine chevalier et un évêque non identifié. Elles datent sans doute du 15° siècle.

Des travaux plus récents:

Au 17° siècle on reconstruisit le clocher au dessus de la chapelle Saint Jacques.

Au 19° on a construit la sacristie sur le côté nord du chœur avec de très belles boiseries et un meuble à chasubles en noyer sur le côté duquel était aménagé le confessionnal donnant dans l'église.

En 1937 on recouvrit les murs d'un enduit peint d'un faux appareil de pierre orné du chrisme de deux poissons, de croix, et du titulus IHS (Jésus Sauveur des Hommes).

Les retables de Jean Tournié (1647-1721)

Parmi les ateliers de sculpteurs ébénistes du 17° siècle dans le grand Sud Ouest, celui de Jean Tournié, installé à Gourdon, fut sans doute un des plus créateur et un des plus réputés. Cet atelier a bénéficié du concile de Trente (1546-1563) qui, en réaction au dépouillement promu par la réforme protestante et pour attirer les fidèles, mettait l'accent sur l'importance de la décoration intérieure des églises et leur ornement.

Le retable du maître autel:

Disposé dans le chœur à cheval plat, c'est le plus imposant des 3 retables de l'église. Dieu le Père, les bras écartés dans les nuées célestes, est placé au sommet entre deux anges qui sonnent de la trompette.

La Crucifixion peinte au centre de l'œuvre est encadrée par les statues de Saint Barthélémy, patron de l'église, et portant dans sa main le couteau instrument de son supplice, et Saint Martin, évêque de Tours.

Le registre du tabernacle est orné de panneaux en bas relief à la feuille d'or, représentant la Visitation et l'Annonciation. Le cycle est complété par quatre panneaux plus petits, sur lesquels figurent les quatre évangélistes et leurs symboles (Luc le taureau, Marc le lion, Jean l'aigle et Mathieu l'ange)

Le retable de la chapelle Saint Jacques:

Le retable de la chapelle sud est dédié à Saint Jacques, représenté en pèlerin au centre de l'œuvre. Il était le patron de la confrérie des chapeliers. Montfaucon se trouve sur le GR46 et accueillait et accueille encore les pèlerins de Compostelle. Saint Jean se trouve à sa gauche et Saint Jude à droite, tenant le gourdin, instrument de son supplice.

Le retable de la chapelle de la vierge:

La statue de la Vierge à l'enfant trône au centre du retable. Dieu le Père domine , entouré par les statuettes de Sainte Anne et Saint Joachim, parents de Marie